dimanche 15 février 2009

BRIMBORIONS

Je fais un cauchemar: je suis allongé dans une tente, quelque part. J'entends un bruit de voiture qui s'arrête. Une porte claque. Quelqu'un s'approche de la tente. Puis pousse un grognement bestial. Je pousse un cri et j'ai le sentiment de partir en arrière, projeté jusque dans mon lit, où je me réveille.

Fait un rêve bizarre. Je suis en Amérique, quelque part sur un marché, et j'observe, en gros plan, un oeuf sur le plat qui se scinde en cinq autres oeufs, qui se réunissent ensuite pour n'en former plus qu'un, et ainsi de suite. Et je me dis que ça forme comme une étoile à cinq branches.

Je suis garé en double file parce que j'attends Maëlle qui est partie acheter un truc. Un piéton passe à ma hauteur et manque de de se prendre la porte des toilettes publiques payantes, qu'un autre type ouvre de l'intérieur. Il l'évite, s'engage sur le passage clouté, et une voiture pile pour le laisser passer. Plus tard, alors que j'ai redémarré et que je roule rue Danton, il surgit d'entre deux voitures et je manque de l'écraser.

A la bilbiothèque: un gros type arrive et tient la jambe à la bibliothécaire en lui faisant le récit circonstancié de chacune de ses lectures. Rien ne trouve grâce à ses yeux. « Illisible », « nul », « repose sur une idée, tenez-vous bien, une idée impossible, inimaginable même, qui ne peut en aucun cas se produire! Et bien il l'a fait quand même, je me demande pourquoi les éditeurs ont accepté de publier ce tissu... » « Vous l'avez lu jusqu'au bout? » « Ah ben oui, je voulais voir jusqu'où il aurait l'audace d'aller! Et ben il continue! Jusqu'au bout! »

Suis passé devant une plaque: « Docteur Gagnioncle. » Et ce nom m'est resté toute la journée.

J'ai vu une ancienne élève dans la rue. Elle n'a pas l'air très assurée sur ses talons. Elle marche, hésite, entre dans un tabac, en ressort. Elle cherche, avise une plaque sur un mur, sonne et entre.

En partant, je passe devant la plaque et j'y jette un regard distrait. C'est marqué: « Docteur xxx, psychiatre. »

Soirée au Vauban, pour le Festival Mémé tu danses? J, qui a visiblement bu un peu trop, me dit: « Je suis fasciné par les animaux concentrationnaires. J'adore dessiner des oiseaux, surtout en batterie, avec le phénomène de répétition, les reproduire à l'identique, les uns après les autres... » Il ajoute avec des yeux brillants: « J'ai fait un dessin de 80 cm, mais mon rêve, c'est un 10 mètres sur 2! »

Et il ajoute: « Mais c'est juste pour la plaisir du dessin, ça n'a rien de compulsif! »

Après, il me parle des mollusques et du bord de mer. « L'homme n'a aucune utilité dans la chaine alimentaire! Ca fait 10 000 ans qu'on est des parasites! »

Et avant de partir: « Le bruit des moules! Toute l'année, elles sont sous l'eau et là, c'est les grandes marées, elles sont à l'air libre. Elles font des petites castagnettes comme ça: Pop pop pop! »